Jean A. GILI
(19/11/1938 -)

Cinema68 123 (1968)

Cinema71 153 (1971)

Ecran 6 (1972)

RDC/IS/Ecran 358 (1981)

Positif 244 (1981)

1895 n°29 (1999)

Nanni moretti

Luigi comencini

L'italie de mussolini et son cinema

Le cinema italien a l'ombre des faisceaux

Jean Antoine GILI est né à Nice, en novembre 1938.
Il passe une agrégation d'histoire et est docteur ès lettres et sciences humaine (Science Po, Paris).
Il débute dans l'enseignement à Nice, comme Maître-assistant d'Histoire à la faculté des Lettres et Sciences humaines.

Dans les années 60, parallèlement a ses fonctions, il devient animateur de ciné-clubs et écrit ses premiers articles dans la revue Cinéma.
En 1972, il fonde Ecran avec une partie de l'équipe rédactionnelle de Cinéma (Claude BEYLIE, Guy BRAUCOURT, Guy HENNEBELLE, Rui NOGUEIRE et Max TESSIER). Après un séjour à l'Ecole française de Rome (75-77), il devient un expert reconnu du Cinéma transalpin.
Sa familiarité et ses connaissances sur le Cinéma italien lui permettent d'écrire de nombreux ouvrages spécialisés.

En 1979, il est attaché de recherche au CNRS (jusqu'en 82). La même année, l'équipe d'Ecran préfère fusionner avec La Revue du Cinéma/Image et son . Historien minutieux et connaisseur du cinéma Italien, Jean A. GILI ne s'est pas limité à cette cinématographie. Il suffit de découvrir son activité de Critique pour constater son érudition (textes dans les volumes d'Etudes cinématographiques consacrés à Orson Welles, Luis Bunuel, le Western, Manuel de Oliveira...).

En 1983, il quitte la rédaction de La Revue du Cinéma/Image et son pour rejoindre celle de Positif .
L'année suivante, il fonde avec Jean-Pierre JEANCOLAS, l'Association française de recherches sur l'histoire du cinéma (AFRHC). Cette association édite la revue 1895 et se consacre à l'histoire du cinéma.

C'est aussi en 1983, qu'il fonde, avec Pierre Todeschini, les Rencontres du cinéma italien d'Annecy. Il se lance aussi dans des documentaires TV: Les artisans de l'imaginaire (1984), Les Comédies du néo-réalisme (1990) et Mauro Bolognini au-dela du style (1992).

En 1993, Jean Antoine GILI devient 'Directeur du département d'Etudes cinématographiques et audiovisuelles' à Paris I.
Il sera également directeur d'ouvrages collectifs en temps que 'Chargé de mission' au Centre Pompidou pour les rétrospectives consacrées au cinéma italien (Le Cinéma italien de "la prise de Rome" à "Rome ville ouverte" (avec Aldo Bernerdini -1986), Cesare Zavattini (1990), Naples et le Cinéma(avec Adriano Apra - 1994) et Paris-Rome, 50 ans de cinéma franco-italien (1995)).

Depuis le début des années 2000, il se partage entre ses activités d'historien, de critique et les festivals consacrés au Cinéma italien (Quinzaine du Cinéma italiende Voiron, Festival du filmde Beauvais, Rencontres Ornanaise du Cinémad'Alençon, Rencontre du Cinéma italiende Bastia, Terra di Cinémade Tremblay-en-France...) et il est Délégué général du festival du cinéma italien d'Annecy.

Il a offert des articles sur le cinéma dans:

...mais à participé régulièrement à:

Il fut, de 2001 à 2005, Président de la commission scientifique du Patrimoine cinématographique (CNC).

SES OUVRAGES


Liens concernant la revue

Liens internes


Liens externes