Entretien avec Rene MARX .

05/2011



Nov/Dec 92 (n°1)



Synopsis n°34



 Martin Scorsese



Spécialiste du cinéma italien et fan de Martin Scorsese, Collaborateur à l'Avant Scène Cinéma, Marx Rene a bien voulu nous accorder un entretien.

Votre parcours universitaire vous a conduit jusqu'à enseigner l'économie, l'histoire et l'esthétique de Cinéma. C'était un souhait d'enfance ?

La cinéphilie est née très tôt. L'idée d'écrire sur le cinéma date en tout cas de l'adolescence. En fait l'idée d'écrire, tout court, m'a toujours habité. L'occasion d'enseigner le cinéma est venue assez tard, dans les années quatre-vingt-dix.

Pendant vos études, avez-vous eu des activités dans le cinéma ?

J'allais énormément au cinéma, mais je n'ai pas écrit sur le cinéma avant 1988, c'est-à-dire à l'âge de 31 ans. J'ai écrit à l'époque pendant trois ans, des chroniques dans La Quinzaine Littéraire, à la suite d'un premier article qu'avait accepté Maurice Nadeau au sujet des Rencontres Italiennes d'Annecy. J'avais animé à partir de 1984 une émission généraliste sur une petite radio, Fréquence Montmartre, où je parlais de cinéma de temps à autre.

Comment avez-vous été amené à collaborer dans Fenêtre sur cours, en 1992 ? Quelles étaient vos fonctions ?

Je suis professeur. A la création du SNUipp, qui est le plus important syndicat enseignant en France, j'ai tout naturellement proposé une chronique cinéma à la revue de mon syndicat, qui était créée en même temps. Et je n'ai pas cessé de la tenir depuis.

Depuis 2 ans, vous êtes membre du comité de rédaction de L'Avant-Scène Cinéma. Quel est votre rôle au sein de cette commission ?

Je décide avec mes camarades de l'orientation et du contenu de la revue, sous la direction de Yves Alion, qui en est le directeur de publication et le rédacteur en chef. Les autres membres du comité sont Laurent Aknin, Sylvain Angiboust, Estelle Bayon, Gérard Camy, Jean-Philippe Guerand, Pierre-Simon Gutman, Jean Ollé-Laprune et Jacques Zimmer.

Collaborez-vous à d'autres revues de cinéma ?

J'ai collaboré à Cinéma 91, Quaderni del CSCI (Barcelone), Carta d'Italia (Stockholm), Il Manifesto (Rome), Bianco e Nero (Rome), La Wallonie (Liège), 24 Images (Montréal), Zéro de Conduite, City, Le Mensuel du Cinéma, Pariscope, Grand Cinéma, Storyboard, Synopsis, Lettres et Mots. Je suis aussi un collaborateur de l'Encyclopaedia Universalis, du dictionnaire Mondial du Cinéma (Larousse), de la collection Études cinématographiques. J'ai écrit quatre livres sur le cinéma aux éditions Henri Berger, j'en ai traduit trois de l'anglais pour les éditions G3j. Je suis aussi traducteur de l'italien.

Quelles revues de cinéma lisez-vous?

Honnêtement, je lis moins de revues qu'auparavant et beaucoup plus de livres sur le cinéma. Ce n'est pas qu'elles ne m'intéressent plus (j'apprécie beaucoup de nombreuses revues de cinéma, je les connais à peu près toutes). Mais je travaille beaucoup et je préfère me concentrer sur des ouvrages plus longs.


Propos recueillis par JLuc GAIGNEPAIN, en octobre 2012
copyright ©2006-2012 / Revues-de-cinema.net