MON CINE
( 1922 - 1937)

Mon ciné n°3

Mon ciné n°23

Mon ciné NS

Mon ciné n°3

Mon ciné n°3

Mon ciné n°3

Mon ciné n°3

Mon ciné n°3

Mon ciné n°3

Mon ciné n°3

Mon ciné apparait en février 1922, avec l'ambition d'être

le "premier et véritable Journal cinématographique pour le public".1

Dans chaque numéro, on trouve deux films racontés sous la forme de feuilletons, un film en image sur une double page (sorte de précurseur du roman-photo), plus des échos (rubrique 'Nous apprenons que...'), la chiromancie des stars(l'art de lire dans la ligne des mains des artistes), une présentation des nouveaux films, et parfois un entretien avec un auteur ou un réalisateur, un article sur un aspect technique ou sur un métier du cinéma, le courrier des lecteur (rubrique 'Vous avez la parole').
Les films racontés durent souvent sur plusieurs numéros.

Il est édité par le groupe de presse 'Offenstadt - SPE'. Cette maison d'édition fut très active dans la production de Bande dessinée (Becassine, Les Pieds Nickelés...). D'ailleurs, les 11 premiers numéros propose, sur une page, une bande dessinée (dessinée par Forton) : Onésime, Grande vedette.

A partir de 1924,la rubrique du Courrier des lecteurs devient la plus importante. A l'époque, c'était très tendance.
Cela a permis au magazine Mon ciné d'être édité pendant plus de 15 ans avec plus de 650 numéros.

"Cas unique dans les annales de la presse cinématographique, Mon Ciné, entre 1924 et 1926, fut en effet à l’origine d’une publication exclusivement vouée au courrier des lecteurs. Véritable école du spectateur, Vous avez la parole, supplément mensuel de Mon Ciné, était jalonné d’aphorismes et de règles de bonne conduite – " Cinéphiles, soyez au cinéma ce que vous voudriez que soient vos voisins et tout le monde sera content " – parfois appelés à devenir autant de principes d’appréciation esthétique – " ne jugez jamais un film sur sa nationalité, mais bien sur sa valeur esthétique " ou " le jeu des artistes n’est pas tout dans un film, encore faut-il que les éclairages soient bien réglés et que les physionomies des artistes ne demeurent pas dans l’ombre". 2

La couverture de dos sera très souvent porteuse une photo d'artiste feminine accompagnée d'une mini biographie.

Le Film complet sera publié, le dimanche, en complément de Mon Ciné à partir de novembre 1922.


Le moins chère et le plus populaire des hebdomadaires du cinéma muet, il est aussi le plus médiocre par son contenu... mais reste une source inépuissable d'information sur cette époque.







Nota:
1 - Accroche parue sur la couverture du n°1.
2 - Extrait d'un article du site de la cinémathèque Française, sur Le Cinéma passé en revues, par Christophe Gauthier.

Caractéristiques techniques


Adresse


- FRANCE

1ière parution:

25 Février 1922

Dernière parution:

1937

Périodicité:

Hebdomadaire (tous les jeudi)

Nbre de numéros parus:

+658

Format:

16 x 26

Pages:

24 pages

Prix:

30 centimes (1922), 35 cts (en 1924)

Tirage:

?

Autre:

ISSN:

Comité de rédaction



Collaborateurs occasionnels


Seuls les noms suivis d'un astérisque (*)
ont pour l'instant leur fiche à jour

Liens concernant la revue

Liens internes

La presse populaire

Liens externes

Histoire des Editions Offenstadt.

                          

    Accès Réservé aux abonnés:       Identifiez-vous:       Soutenez-nous: